Les actualités au Niger et dans le monde.

Laurant et Simon Gbagbo apturés par les forces pro Ouattara………

 

laurentgbagbo

Laurent Gabgbo a été arrêté lundi vers 15h00, heure française, dans sa résidence à Abidjan. C’est grâce à un dernier soutien des forces françaises et de l’ONU que l’armée pro-Ouattara a pu mettre la main sur l’ancien président.

Dix jours. Voilà ce qu’il aurait fallu aux forces armées d’Alassane Ouattara pour déloger Laurent Gbagbo, président sortant de Côte d’Ivoire qui s’accrochait au pouvoir et pourrissait la situation depuis l’élection présidentielle de novembre dernier. Depuis dix jours, les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), une armée peu expérimentée rassemblant les anciens rebelles de la guerre civile de 2002-2005, ont buté contre le dernier carré de fidèles de l’ancien président. L’intervention de l’armée française et de l’ONU aura été décisive. Lundi, vers 15 heures, le conseiller de Gbagbo en France, Alain Toussaint, a confirmé que « le président a été arrêté par les forces spéciales françaises et remis à des chefs de la rébellion ». Une affirmation qui vient de l’un de ses plus fidèles partisans. C’est la deuxième fois que Ouattara fait arrêter Gbagbo. En février 1992, quand le président élu était alors Premier ministre d’Houphouët-Boigny, il avait emprisonné Gbagbo en raison des manifestations étudiantes qui secouèrent le pays. A l’époque, Amnesty international s’était émue du sort réservé à cet opposant.

Caché dans son bunker sous sa résidence personnelle du quartier de Cocody depuis le début de la « bataille d’Abidjan », Laurent Gbagbo aurait été appréhendé « dans son bureau. » Contrairement à ce qui a pu être dit dans les premières minutes après son arrestation, ce sont bien les FRCI qui ont mis la main sur l’ancien chef d’Etat. La diplomatie française a tenu à être claire sur ce point: la France ne déloge pas des dirigeants étrangers, surtout dans une ancienne colonie. Gbagbo, lui, avait su convaincre ses partisans de s’engager depuis plusieurs années dans une « seconde indépendance » vis-à-vis de Paris.

Ultime humiliation: Gbagbo et sa femme, Simone, ont été emmenés à l’Hôtel du Golf, à environ un kilomètre de sa résidence, où est retranché Alassane Ouattara depuis novembre. Dans ce grand bâtiment, de nombreux diplomates et des représentants de la force armée onusienne dans le pays sont également présents. C’était ce que les pro-Gbagbo ont moqué durant des semaines comme étant « la République du Golf ». Un territoire minuscule sans légitimité selon eux. C’est peut-être ici que l’ancien président admettra son retrait du pouvoir.

 

11 avril, 2011 à 17:56 | Commentaires (0) | Permalien


Algérie : prochaine cible dans le remodelage du Sahara ?

 

sahara02.jpg

Selon le quotidien algérien El-Khabar, des troupes françaises se trouveraient déjà sur le sol libyen, dans la région sud-ouest du pays, région peu accessible et limitrophe de l’Algérie. Leur mission consisterait à traquer « des éléments d’Al-Qaïda » qui se seraient infiltrés. Des hélicoptères et des drones auraient été utilisés à cet effet.

Par ailleurs, une demande d’utilisation de l’espace aérien algérien par la France aurait été refusée par le gouvernement d’Abdelaziz Bouteflika. Selon Alain Juppé, prête-nom de Bernard-Henri Lévy aux Affaires étrangères, il y a un risque réel d’enlisement. En réalité, l’enlisement a déjà commencé. Soit l’OTAN - Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord
- se limite aux frappes aériennes, ce qui pour l’instant semble insuffisant pour faire tomber Kadhafi (et l’augmentation des victimes civiles pourraient avoir pour effet de retourner la majorité de l’opinion publique contre les agresseurs). Soit l’intervention terrestre
a lieu, et nous aurons alors une guerre interminable, sur une superficie immense et difficile à contrôler. Dans ces deux cas, l’enlisement, et à terme la défaite, sont certains.

Il reste que les agresseurs de l’OTAN ne peuvent plus reculer, sous peine d’être victimes de cette arme de destruction massive qu’est le ridicule. Alors, il faut s’attendre à ce qu’une ville comme Misrata, encerclée par les forces gouvernementales, soit érigée par les médias aux ordres en « ville martyre », une sorte de Sarajevo en terre arabe, justifiant l’intervention terrestre. D’ici là, on aura, bien-sûr, découvert opportunément un charnier qui révoltera l’opinion dite mondiale. Cela s’est déjà vu ailleurs et il n’y a pas si longtemps…

Comme nous l’avons déjà dit précédemment, l’enjeu réel de cette guerre est le remodelage du Sahel et du Sahara, dont la Libye est un des couloirs d’accès. Tous les pays limitrophes de la Libye sont en danger de partition, à plus ou moins long terme. Parmi ceux-ci, l’Algérie et ses immenses richesses enfouies au Sahara ne sont pas à l’abri de toutes sortes de manœuvres de déstabilisation. Ce n’estpas un hasard si, d’après le quotidien El-Khabar, la France a demandé le droit de survoler l’espace aérien algérien afin d’intervenir en Libye. C’est là une tentative d’entraîner l’Algérie dans un conflit dont elle pourrait être elle-même une victime. Pour notre part, nous faisons confiance à tous les peuples de la région pour contrer ce plan, qui n’est ni plus ni moins qu’une reconquête coloniale !

 

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste

 

 

10 avril, 2011 à 18:35 | Commentaires (0) | Permalien


Problème au sein de la majorité présidentielle: HAMA AMADOU APPARAIT MECONTENT SUR LE SITE TAMTAMINFO

tamtaminfohama.jpgMAHAMADOU ISSOUFOU veut-t-il trahir celui qui l’a porté au pouvoir? « Oubien Karé zamani a peur de Zomo zamini »? La majorité présidentielle a-t-elle l’âme? En tout cas tout porte à croire le contraire. En effet HAMA AMADOU le plus grand allié de MAHAMADOU ISSOUFOU président de la 7eme république, se sent de plus en plus isolé dans la gestion de cette république. En tout cas le site tamtam info a publié un article intitulé « ON VEUT DIABOLISER HAMA AMADOU » et cet article ne peut s’afficher sur tamtam info pour rien. Certains analystes politiques disent que depuis que l’opposant SEINI OMAR a reconnu sa défaite MAHAMADOU ISSOUFOU a commencé à s’éloigner HAMA et s’approcher de SEINI. Selon certaines analystes HAMA est tellement malin qu’ISSOUFOU s’en méfie. Le PNDS pense que la réussite de sa politique dépende en parti de la collaboration que peut lui offrir l’opposition. Ils pensent s’ils s’entendent très bien avec SEINI cela leur facilite la tâche car ils auront moins de contestation dans leur gestion. C’est toutes ses raisons qui ont provoqué une intelligence entre le pouvoir et l’opposition dans l’objectif d’isoler HAMA en cas de malentendu. De plus en plus HAMA voie que son poste du président de l’assemblée est en train d’être confisqué pour les éléments de la majorité présidentielle. Le rejet de quatre personnalités proposées par HAMA aux différents portefeuilles ministérielles.

 

L’alliance entre PNDS et MODEN FA LOUMANA va-elle durer ? En tout cas c’est très improbable compte tenu de ce mauvais début. Mais qu’est-ce qui a provoqué un tel comportement de TARAYYA à l’égard de HAMA ? Auront-il peur de lui à tel point il fallait s’en méfier des au départ ? Les évènements futures nous édifierons davantage sur ces questions.

4 avril, 2011 à 16:20 | Commentaires (0) | Permalien


Gbagbo, dernières heures au pouvoir?

HEURE PAR HEURE – Les partisans d’Alassane Ouattara, le président de Côte d’Ivoire reconnu par la communauté internationale, mènent l’offensive à Abidjan pour s’emparer des derniers bastions de Laurent Gbagbo, sur le point de tomber.

Un partisant de Ouattara à l'offensive......La bataille d’Abidjan fait rage vendredi et les combats se concentrent en certains points de la capitale économique. Dans le quartier administratif du Plateau (centre), près du palais où se situerait Laurent Gbagbo, les rafales de fusil d’assaut kalachnikov et les tirs d’arme lourde se succédaient à un rythme soutenu, dont certains d’une très forte intensité faisaient trembler les murs des immeubles, ont constaté des journalistes de l’AFP. Les rues du quartier, poumon économique de la ville, sont désertes.

Même intensité des combats dans le quartier chic de Cocody (nord de la ville, à l’est du Plateau), dans un large périmètre proche de la résidence présidentielle et de la télévision d’Etat RTI.

Des tirs à l’arme lourde ont été entendu dans le quartier des 2 Plateaux, au nord de Cocody, selon des témoins. Des combats auraient également lieu à Adjamé (au nord du Plateau). En Zone 4, quartier privilégié des expatriés, situé au sud de la ville, des pillages auraient lieu, tout comme à Yopougon, quartier pro-Gbagbo, situé à l’ouest.

 

1 avril, 2011 à 13:59 | Commentaires (0) | Permalien


L’INCARCERATION ILLEGALE DU PRESIDENT MPDN(MOVEMENT PATRIOTIQUE) NOUHOU ARZIKA, DECLARATION DE PRESSE

NOUHOU ARZIKA

Fidèle à leur engagement d’œuvrer et de défendre l’état de droit, les libertés individuelles et collectives à garantir une administration judiciaire et promouvoir une culture citoyenne au Niger.
Une observation rigoureuse des faits ayant conduit au placement sous mandat dépôt illégale de notre camarade Président Nouhou M ARZIKA sous le fallacieux prétexte de jet de discrédit sur une décision de justice en 2009 ;

-    Rappelons que : la République du Niger est un Etat de droit, qui  garantie à tout citoyen la pleine jouissance des ses droits civils et politiques dont la liberté de penser, d’expression et d’opinion sans entrave aucune ; -    Que la justice est rendue sur le territoire national au nom du peuple et dans le strict respect de la règle de droit, ainsi que des droits et libertés de chaque citoyen Art : 117 de la Constitution de la 7ème République…-    Que toute forme de sollicitation auprès des justiciables, la lenteur abusive dans le traitement des dossiers, la violation manifeste et délibérée de la loi par le magistrat est constitutif de faute disciplinaire Art : 55 de la loi portant statut du magistrat ; -    Qu’en matière de délit commis par voie de presse, la détention préventive est interdite, le juge ne peut décerner ni mandat de dépôt, ni mandat d’arrêt  selon la loi portant dépénalisation du délit de presse Art : 67 ;
-    Constate que le camarade Nouhou M. ARZIKA est victime d’un abus de pouvoir manifeste exercé par certains esprits mesquins qui se servent de la justice pour distribuer gratuitement la haine et la vengeance ;
-    Rappelons avec insistance aux acteurs avertis de la scènes politique, aux démocrates sincères, aux défenseurs de droits de l’homme, à la société civile dans son ensemble et à tout les citoyens nigériens ce dicton : Il n y a de pire injustice que celle que l’on fait à l’ombre des lois et avec la couleur de la justice ;

En tout état de cause,
Nous, organisations et acteurs signataires de la présente déclaration :

1.    Informons l’opinion nationale et internationale qu’à la date d’aujourd’hui le camarade Président Nouhou M. ARZIKA  à 50 jours de détention illégale à la prison civile de Niamey du simple fait de l’arbitraire du juge.

2.    S’étonnons que dans un état de droit les lois soient faites mais délibérément violées par ceux qui sont en charge de leur application, toute chose qui crée la méfiance et la frustration chez les justiciables.

3.     Demandons instamment aux autorités actuelles de sortir de leur silence coupable et complice pour faire face au défi d’instauration d’une bonne administration judiciaire au service du citoyen et de la République.

4.    Exigeons la libération immédiate et sans condition du camarade Nouhou ARZIKA et la réparation du préjudice à lui causé.

5.    Invitons tous les acteurs de la société nigérienne épris des idéaux de la démocratie et en lutte pour  la liberté d’expression  véritable à la Constitution d’un front pour la jouissance totale de la liberté de presse.

6.    Enfin invitons toutes les structures signataires de la présente déclaration à organiser des Assemblées Générales d’information sur toute l’étendue du territoire en vue de tenir prêts et mobilisés les citoyens pour un mot d’ordre de manifestation d’envergure nationale afin de libérer notre justice de l’instrumentalisation et de l’arbitraire.

1 avril, 2011 à 11:42 | Commentaires (1) | Permalien


Après les Forces de la coalition, l’OTAN prend le relais…

Mainteandersfoghrasmussen.jpgnant, c’est clair : c’est l’OTAN qui prend officiellement en main l’agression contre la Libye. On a mis quelques formes qui ne trompent personne, l’OTAN va prendre le relais technique et la coalition (essentiellement franco-britannique) gardera le pilotage politique. Cette nuance ne change rien au fond de l’affaire ; nous sommes en face d’une guerre de l’USraël contre une nation arabe riche en hydrocarbures et donnant accès au continent africain. Paris et Londres ne peuvent rien faire depuis longtemps, surtout aux abords de l’entité sioniste, sans l’accord de Washington et de Tel-Aviv. Comme nous l’avons déjà dit, Obama a sous-traité, au début, le travail à la France et à la Grande-Bretagne avec ses complices de la Ligue « arabe ». Mais Kadhafi, misant sans doute sur les fissures parmi ses agresseurs et connaissant l’inconsistance des insurgés, s’accroche au pouvoir. Ainsi, à moins d’une intervention terrestre qui changerait la donne, le risque d’enlisement se profile.

La direction directe, assumée par l’OTAN, après les fanfaronnades diplomatico-guerrières de Sarkozy et du représentant de Tel-Aviv à l’Elysée, Bernard Henri Lévy, a au moins le mérite de nous ramener en terrain connu. Tout le monde sait que l’OTAN est le bras armé de l’USraël et l’opinion publique ne peut que comparer cette guerre avec celle menée contre l’Afghanistan. L’agresseur est le même, seul le prétexte a changé. Maintenant, la marge de manœuvre des régimes arabes traîtres va se trouver diminuée. Ils devront faire face à leur opinion publique, dans leur propre pays et justifier leur participation à une guerre de l’OTAN contre une nation arabo-musulmane, la Libye.

Cette guerre participe du projet appelé « Greater Middle East Initiative » (en français, Remodelage du Moyen-Orient), lancé par Bush en 2003, peu avant l’agression contre l’Irak. Il s’agit de créer des micro-États sur une base ethnico-confessionnelle pour le plus grand profit d’Israël (diviser pour mieux régner) et pour le pillage des richesses des peuples concernés. L’exemple du Kurdistan irakien, devenu un protectorat américano-israélien, par « indépendantistes et démocrates » locaux interposés, est suffisamment clair. Ce projet souhaite aussi inculquer aux Musulmans, les « valeurs » occidentales ultralibérales qui conduiront à la dislocation de toutes les valeurs spirituelles, morales et familiales comme nous pouvons le constater, chaque jour, chez nous.

Le rôle du gouvernement Sarkozy-Lévy est également très instructif. A peine nommé, le nouveau ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, s’est retrouvé mis à l’écart lors de la prise de décision et remplacé, dans les faits, à l’Elysée comme sur les plateaux de télévision, par le milliardaire mondain Bernard Henri Lévy. Ce dernier n’est jamais avare de sang français quand il s’agit de défendre ses deux vrais patries qui n’en font qu’une : les Etats-Unis et Israël. Croyant sans doute améliorer son image dans l’opinion française, Nicolas Sarkozy nous a alors sorti son numéro de lutteur de foire et de fin diplomate présent sur tous les fronts. Sarkozy, l’Africain entraîne le reste du monde dans sa croisade (pour reprendre le mot de son ami Guéant). Il oublie tout simplement que des pays se sont abstenus lors du vote à l’ONU. Il ne s’agit QUE de la Russie, de la Chine, de l’Inde, du Brésil et de l’Allemagne… Sans doute ont-ils préféré laisser l’Europe occidentale s’embourber en Libye pour le compte d’Obama, pensant en tirer les profits plus tard !

La France, qui avait su dire non à Bush lors de l’agression contre l’Irak, se trouve donc en guerre contre un pays arabe, pour le compte de l’USraël et sous la bannière de l’OTAN. Les Français sauront mesurer le chemin parcouru, celui qui conduit de l’indépendance à la servitude, et à l’alignement sur l’USraël. Cette guerre est contraire à tous nos intérêts. Elle se terminera mal pour notre pays, ou pire encore, comme en Afghanistan, elle n’en finira pas de se terminer… C’est l’enlisement qui est au bout, avec des pertes humaines et surtout, l’effacement de la France, même comme puissance moyenne.

Voilà ce qui nous attend depuis que notre politique étrangère est dictée par le lobby sioniste dont Sarkozy et Lévy sont les exécutants. Seuls les Français, s’ils le souhaitent et en sont encore capables, peuvent mettre un terme à ce processus.


31 mars, 2011 à 11:40 | Commentaires (0) | Permalien


PORT DU CASQUE OBLIGATOIRE AU NIGER

casque3.jpgLa loi du port de casque au Niger est une loi très ancienne. Elle était appliquée et respectée par les citoyens pendant le régime militaire de feu  Général KOUNTCHÉ mais juste après sa mort et avec le régime de la décrispation de Ali Seybou les nigériens ont vite oublié cette loi. Mais actuellement le militaire Salou Djibo a signé un décret portant port du casque obligatoire pour tous les cyclistes et motocyclistes. Ce décret vise aussi les piétons occasioniste c’est dire qui cherchent à êtres  remorqués par les propriétaires des motos pour aller au travail.

Les policiers ont saisi cette occasion pour se faire de l’argent en lançant une vague opération de rafle de toutes les motos dont leurs propriétaires n’ont pas de casque. Et l’amende va de 5500fcfa à 13500fcfa. C’est ainsi que certaines gens se permettent de porter les calebasses peintes et d’autres les casques des anciens combattants puisque le décret ne spécifie pas le type casque à porter et il se trouve que les gens n’ont les moyens d’acheter les casques.

7 septembre, 2010 à 16:24 | Commentaires (0) | Permalien


Complot contre Mamadou Tandja

Tandja Mamadou victime d'un complotOn dit que Tandja a adresser une lettre a la junte pour demander sa clémence. Cela ne rien d’autre qu’un mensonge organiser contre la dignité de Tandja. Celui qui veut connaitre le rang de Tandja peut venir au Niger pour faire un sondage personnel. Il comprendra que Tandja est plus populaire que le Chef de la junte a savoir Salou Djibo. Il est vu par les nigériens comme le héros national tandis que Salou Djibo est considérer comme un traitre qui a agit contre l’interait de son propre pays juste pour sauver la face aux pays impérialistes qui puisent sans merci les richesses du pays depuis la nuit des temps. Et parmi ces pays il y a leur tete la France. On voit que maintenant ce la France a travers sa radio RFI qui propage cette campagne contre le président Tandja parce qu’elle le voit comme sa bete noire qu’il faut abattre pendant qu’il est encore temps. Les nigériens savent très bien que la junte n’est pas la pour restaurer la démocratie mais l’autocratie. Qui empeche le peuple de s’exprimer et qui partage les ressources du pays avec l’impérialisme. Mais dans tous les cas les nigériens ne vont pas se laisser faire avoir. Le coup d’Etat qui a eu lieu au Niger est un bracage de la République  nous en sommes conscients. On voit le recule économique causé par la junte et pillage qui se passe actuellement au Niger. Le CSRD est entrain de piller tous les acquis que Tandja nous a laissé. Et ils veullent casser l’esprit révolutionnaire des nigériens.

28 juillet, 2010 à 12:10 | Commentaires (2) | Permalien